Infestations d’altise et de ver gris dans les Prairies

L’altise est le ravageur le plus nuisible pour les producteurs de cultures agricoles des Prairies canadiennes jusqu’ici cette année, suivie de près par le ver gris.

Les dommages causés par l’altise ont été assez importants pour entraîner le réensemencement du canola dans certaines parties de l’Alberta et du Manitoba, d’après des bulletins de récoltes récents.

Cet insecte a aussi pris pour cible le canola semé hâtivement et le canola semé tardivement en Saskatchewan. Dans cette province, la levée du canola semé tardivement a coïncidé avec la venue massive d’altises, indique James Tansey, spécialiste de la lutte contre les insectes et les ravageurs vertébrés au ministère de l’Agriculture de la Saskatchewan.

Pulvérisation

Des mesures de lutte antiparasitaire sont mises en œuvre dans les trois provinces des Prairies.

Le ministère de l’Agriculture du Manitoba indique qu’en règle générale, un traitement insecticide dans un champ de canola serait judicieux du point de vue économique lorsque la défoliation atteint une proportion de 25 % et que l’altise n’a pas été éradiquée.

« Lorsque les cultures sont endommagées à 50 %, des baisses de rendement sont à prévoir », ajoute M. Tansey.

Vers gris

Le canola est aussi en proie à des infestations de vers gris, et ce ravageur s’en prend également à d’autres cultures.

Le ministère de l’Agriculture du Manitoba a fait état récemment des traitements insecticides dans des cultures de canola, d’avoine, de blé, de maïs, de tournesols et de haricots secs.

Le Conseil canadien du canola indique que les vers gris peuvent porter gravement atteinte au canola, et qu’un seul ver est capable de tuer un jeune plant de canola en quelques minutes. Une densité de seulement quatre ou cinq larves par mètre carré suffit pour causer des dommages économiques, ajoute M. Tansey.

En Alberta, les vers gris ont entraîné le réensemencement de certains champs, indique le ministère provincial de l’Agriculture.

Le ministère invite les producteurs à signaler les infestations de vers gris à l’aide de son formulaire en ligne.

Lutte antiparasitaire

L’entomologiste John Gavloski du ministère de l’Agriculture du Manitoba indique que les vers gris s’alimentent la nuit et demeurent cachés le jour. Il recommande donc aux producteurs d’effectuer leurs traitements insecticides le soir pour obtenir les meilleurs résultats.

« Il arrive que les vers gris soient répartis de façon inégale dans un champ et qu’ils soient très nombreux à certains endroits seulement, auquel cas il n’est pas nécessaire de traiter le champ au complet », ajoute-t-il.

Le ministère de l’Agriculture du Manitoba recommande d’effectuer le traitement lorsque les vers gris font moins de 2,5 centimètres de longueur. Une fois que leur taille dépasse 2,5 centimètres, le coût des mesures de lutte risque d’être supérieur aux économies découlant de la prévention des dommages qu’ils causent.

En conclusion

Des traitements insecticides et des travaux de réensemencement sont en cours dans les trois provinces des Prairies en raison des prélèvements alimentaires des altises et des vers gris. Les pulvérisations effectuées le soir représentent le moyen le plus efficace de lutter contre ces ravageurs nocturnes, disent des experts.

Article par : Richard Kamchen