La relation entre les agriculteurs et leurs conseillers repose sur une collaboration efficace

Pour faire fonctionner leur exploitation, les agriculteurs travaillent avec plusieurs conseillers, dont des banquiers, des comptables, des agronomes et des vétérinaires. Toutefois, la façon dont ils entretiennent la relation avec chaque professionnel peut avoir une incidence déterminante sur leurs résultats.

Patti Durand de Humbolt, en Saskatchewan, est spécialiste du transfert d’entreprises agricoles à FAC.

Elle affirme que les agriculteurs doivent comprendre qu’ils sont les vedettes de leur exploitation et structurer les relations de manière à ne pas en devenir les spectateurs.

Comment structurer vos relations et faire de vous la vedette de votre exploitation plutôt qu’un simple spectateur. Partagez sur Twitter

Greg Stamp pratique l’agriculture avec ses frères à Enchant, en Alberta. Il indique que chacun d’entre eux a une responsabilité précise à la ferme et fait affaire avec différents conseillers, selon la partie de l’exploitation qu’il gère.

M. Stamp souligne que la communication interne et externe est la clé de l’établissement de relations durables qui améliorent l’efficience de la ferme.

Partir du bon pied

M. Stamp et ses frères s’assurent d’avoir un plan et une vision des résultats qu’ils veulent atteindre avant d’aller rencontrer un conseiller. 

« Un conseiller ne peut pas vous aider si vous n’avez pas de feuille de route », dit-il.

Mme Durand souligne que la première conversation avec un conseiller est importante.

« Quelles sont les attentes réalistes du conseiller par rapport aux conseils qu’il vous donne, pour déterminer le niveau de priorité et pour savoir combien de temps il faut au conseiller pour préparer les rapports, les états financiers ou tout autre document dont vous avez besoin », dit-elle.

Mme Durand indique qu’il est important de préciser les attentes, ce qui permet de créer un climat de confiance. M. Stamp partage cet avis et indique que la confiance mutuelle est primordiale dans ce type de relation d’affaires.

Clarté et opportunité

L’obtention de conseils éclairés est fondée sur une diligence réciproque, selon Mme Durand et M. Stamp.

Le producteur doit fournir des renseignements exacts et opportuns, tandis que le conseiller doit se tenir à la disposition du producteur et s’efforcer de comprendre ses objectifs et ceux de son exploitation.

Mme Durand indique qu’il est important que les producteurs sachent quel rôle ils jouent dans la relation.

« Il peut s’agir de fournir à votre comptable les renseignements financiers dont il a besoin ou d’indiquer à votre agronome quels produits ont été épandus, dans quels champs et à quel moment. »

M. Stamp indique qu’il peut s’écouler de longues périodes entre les conversations avec les conseillers, mais qu’il y a aussi des situations où un producteur a besoin de conseils opportuns.

« Il suffit d’un changement de saison, ou d’un projet qui nécessite un apport accru d’intrants, et tout à coup, vous avez besoin de consulter une personne digne de confiance qui comprend votre entreprise et vos objectifs », ajoute-t-il.

Réaliser des gains d’efficience

Selon Mme Durand, les producteurs peuvent accroître le rendement de leur ferme en déterminant leurs propres points forts, puis en s’associant avec des gens qui combleront leurs lacunes.

Le fait de prendre le temps d’examiner attentivement les aspects qui fonctionnent bien et les points à améliorer peut avoir des retombées très positives, affirme Mme Durand.

C’est en ce sens que M. Stamp affirme que la confiance entre en ligne de compte : le producteur compte sur le conseiller pour qu’il lui fasse des suggestions afin d’améliorer la conduite de ses activités, et le conseiller compte sur le producteur pour qu’il mette ses conseils à exécution.

« Chacun sait ce que l’autre fait, et nous savons que nos conseillers vont nous proposer des solutions qui nous permettront d’atteindre nos objectifs », conclut M. Stamp.

En conclusion

La création d’une équipe de conseillers agricoles qui comprennent les objectifs opérationnels est cruciale pour la réussite d’une exploitation. Toutefois, les producteurs doivent garder à l’esprit qu’ils sont les vedettes de leur entreprise, et non les spectateurs. La présentation de renseignements exacts et opportuns et l’établissement d’une vision solide des objectifs opérationnels aident les conseillers agricoles à offrir la meilleure aide possible.

Article par : Craig Lester