L'entrepreneuriat peut surgir de nulle part

Baies

Aperçu

  • La petite exploitation de culture de cassis des Kolk est devenue un parc d'aventures, un labyrinthe de maïs, un jardin maraîcher et un restaurant qui occupent une superficie de cinq acres.
  • Lorsqu'un plan ne fonctionnait pas, ils passaient au plan suivant.
  • L'entrepreneuriat nécessite de prendre des risques et la volonté d'exploiter son plein potentiel.

Les entrepreneurs sont une espèce à part, n'est-ce pas? Des gens qui aiment prendre des risques et qui sont stimulés par le fait de ne pas savoir ce qui les attend. C’est vrai pour certains entrepreneurs, mais la plupart ressemblent davantage à Judy Kolk.

Judy Kolk et son conjoint Claude cultivent et transforment le cassis, exploitent une pépinière, une entreprise d'aménagement paysager, une entreprise de pose de pavés, une jardinerie, une serre, un parc d'attractions pour enfants et un restaurant sur leur exploitation Kayben Farms (site Web en anglais seulement), située près d'Okotoks, en Alberta. Dire que le hasard les a conduits dans la plupart de ces entreprises ne serait pas loin de la vérité.

Certains entrepreneurs aiment prendre des risques et sont stimulés par le fait de ne pas savoir ce qui les attend. Mais la plupart ressemblent à Judy Kolk.

Tirer parti des revers

Claude Kolk travaillait comme ingénieur mécanique et Judy s'occupait de leurs trois filles sur leur petit lopin de terre lorsque, au milieu des années 1990, ils ont décidé de faire l'acquisition d'un quart de section situé à proximité et de le subdiviser. Ce qui devait être un simple travail d'appoint.

« Ce n'est qu'après que la municipalité a refusé notre plan de subdivision pour la deuxième fois que nous nous sommes demandé de quelle façon nous allions rentabiliser ces terres », se souvient MmeKolk.

Ce fut le premier « Et maintenant? » et non le dernier. Entre-temps, ils étaient passés au plan B en 2002 et avaient planté du cassis sur une superficie de 20 acres.

« Avant même notre première récolte, les prix avaient chuté considérablement », explique-t-elle.

Le plan C consistait à transformer le cassis en jus. MmeKolk s'était donc inscrite à un cours sur l'ajout de valeur offert par le gouvernement afin d'acquérir des connaissances sur la transformation, la conception d'étiquette, la commercialisation et la vente dans les épiceries.

Voir le tableau prendre forme

Pendant ce temps, certains des arbres de pépinière qu'ils avaient plantés dans le quart de section – un autre investissement qui devait apparemment rapporter sans trop d'effort – étaient prêts pour la vente. Les acheteurs qui se présentaient ont commencé à demander si les Kolk accepteraient de les transplanter.

La plantation d'arbres a mené à l'installation de gazon en plaques, à l'aménagement paysager ainsi qu'à la construction d'allées et de murets. Comme les gens venaient chez nous pour acheter des arbres, il était tout à fait logique de leur offrir aussi des produits de pépinière.

En février 2005, Claude a quitté son emploi et la ferme est devenue leur unique source de revenus. Cet automne-là, ils ont entendu dire que quelqu'un avait une structure de serre à donner – une autre entreprise venait de voir le jour. À ce moment-là, ils avaient déjà commencé à offrir des arbres et des arbustes et à embaucher de plus en plus de personnel estival.

« Des gens venaient à la serre pour acheter des arbustes et pour cueillir le cassis, et nous disaient à quel point ils aimaient venir à la ferme et se trouver à la campagne. »

C'est à ce moment que le tableau a soudainement pris forme: Kayben Farms deviendrait une destination. De là sont nés le parc d'aventures, le labyrinthe de maïs, le jardin maraîcher et le restaurant qui occupent une superficie de cinq acres. Finalement, c'était un projet grandiose.

Laissez s'exprimer l'entrepreneur qui sommeille en vous

« À l’époque, si j’avais su ce qui nous attendait, je ne m’y serais jamais lancée, admet MmeKolk. Mais aujourd’hui, je pense autrement. Au fil des ans, je suis devenue une personne qui aime prendre des risques et qui souhaite réaliser son plein potentiel. »

Si vous avez une idée d’entreprise, les raisons qui incitent à faire preuve de prudence sont nombreuses. Or, le monde des affaires compte de nombreuses Judy Kolk – des personnes qui ne savaient pas qu'elles avaient la fibre entrepreneuriale jusqu'à ce qu'elles deviennent des entrepreneurs.