Défendre votre bétail contre les prédateurs

Un troupeau de bovins demande une surveillance 24 heures sur 24, en particulier dans les régions où des prédateurs ont l’habitude de rôder, attirés par les bestiaux.

L’une des principales régions du Canada qui est confrontée au problème que représentent les prédateurs est l’Alberta, où les Rocheuses rencontrent les Prairies.

Mark Boyce, professeur d’écologie à l’Université de l’Alberta, passe de longues heures à étudier, à suivre et à analyser les comportements de ces animaux.

Quand les prédateurs rôdent

M. Boyce indique que les prédateurs qui donnent le plus de fil à retordre aux éleveurs sont les loups.

« Le principal prédateur des bovins est le loup, dit-il. Le nombre d’attaques de loups et les coûts qu’elles entraînent augmentent d’année en année; ils ont explosé au cours de la dernière décennie. »

Les grizzlis et les cougars causent aussi des problèmes, souligne-t-il.

Morrie Goetjen, grand éleveur établi près de Cremona, affirme que la présence de grizzlis et de cougars est monnaie courante dans cette région.

« Ici, tout le monde a déjà eu affaire à un grizzli ou à un cougar », assure M. Goetjen.

Cette année, poursuit-il, de nombreux exploitants de ranch parlent d’une attaque contre une proie de grande taille.

« Dans la région de Horse Creek, un énorme grizzli s’en est pris à un taureau de trois ans. Je ne sais pas si le malheureux boitait ou dans quel état il se trouvait, mais il reste qu’un taureau de trois ans est un gros animal. »

Accroître les moyens de défense

Selon M. Goetjen, il est difficile de se défendre contre des prédateurs comme les grizzlis, les cougars et les loups.

Toutefois, il croit que les patrouilles de troupeaux peuvent aider à atténuer les pertes.

M. Boyce mentionne qu’il existe quelques moyens de protéger les troupeaux, comme l’installation de fanions orange sur les clôtures.

« Les fanions effraient les loups pendant un certain temps; ce n’est pas une solution à long terme, mais pendant des périodes cruciales comme le vêlage, on veut prendre tous les moyens possibles pour tenir les loups à l’écart », explique M. Boyce.

En conclusion

M. Boyce indique que les chiens peuvent contribuer à protéger le bétail contre la plupart des prédateurs, tandis que les fanions orange et les clôtures électriques peuvent aider à tenir les grizzlis à l’écart.

Article par : Craig Lester