Maîtrisez les techniques de résolution de problèmes : changez votre point de vue!

Be a better problem-solver: change your perspective

Aperçu

  • Prenez l’habitude de solliciter les opinions des autres
  • Changez votre routine quand cela est possible
  • Allez marcher lorsque vous avez besoin de réfléchir à des solutions
  • Réaménagez votre bureau de temps à autre afin de ne pas toujours avoir la même vue


Cet article est une adaptation d’un balado
CAPSULE FAC avec Jessica Laventure

Il y a de nombreuses années, j’ai pris des dispositions avec la section locale de l’association Flying Farmers (les agriculteurs volants) pour survoler plusieurs comtés du sud-ouest de l’Ontario. Comme j’ai grandi et je pratique l’agriculture dans cette partie de la province, je connais très bien la région entre Chatham et London. Du haut des airs, toutefois, j’ai été stupéfait de découvrir un point de vue très différent de celui au sol; de fait, pendant la plus grande partie du vol, je n’avais aucune idée de l’endroit où j’étais. À mes yeux s’offrait une poignée de comtés que je pensais connaître comme le fond de ma poche, mais que je n’avais jamais vus sous cet angle.

Les faits que nous considérons souvent comme incontestables ne sont peut-être que des perceptions que nous avons créées à partir de notre cadre de référence très limité

C’est peut-être ce qui explique la présence d’une photo aérienne de la ferme dans la plupart des exploitations que j’ai eu l’occasion de visiter au Canada. Un producteur connaît peut-être le moindre centimètre carré de sa ferme, mais une vue à vol d’oiseau offre une perspective très différente.

Notre point de vue est façonné par un minuscule cadre de référence

On peut apprendre quelque chose d’une photo aérienne. Je pense que la majorité d’entre nous tiennent pour acquis que nous voyons les choses comme elles sont. Nous pensons que nous voyons les faits et nous faisons des choix fondés sur cette perception. Lorsque j’ai pris cet avion, toutefois, j’ai compris que notre point de vue peut être façonné par un nombre assez restreint d’expériences. Pour tout dire, je frémis à l’idée que ma perception de la réalité est façonnée par un cadre de référence minuscule.

Les faits que nous considérons souvent comme incontestables ne sont peut-être que des perceptions que nous avons créées à partir de notre cadre de référence très limité. Laissez-moi vous donner un exemple.

La majorité d’entre nous organisent leur vie en fonction de la notion de journée. Chacun sait qu’une journée compte un lever de soleil et un coucher de soleil. Une journée dure 24 heures : il en va ainsi depuis la nuit des temps. Mais est-ce bien le cas?

Beaucoup d’entre nous savent qu’il y a des exceptions, selon l’endroit où l’on vit. Par exemple, au pôle Nord, le soleil ne se lève et ne se couche pas une fois par jour. Il se lève et se couche une foispar année. Si vous y viviez, vous auriez une perception différente de la notion de journée. De la Station spatiale internationale, à 350 kilomètres de la Terre, vous verriez le soleil se lever et se coucher 15 fois par jour. Ceux qui y vivent, en conséquence, ont une perception totalement différente de la notion de journée.

Ces exemples sont peut-être tirés par les cheveux, mais ils nous aident à comprendre que nous voyons tous le monde à travers des filtres, ce qui fait que nous n’avons pas nécessairement une vue d’ensemble des circonstances qui sont les nôtres.

Soyez conscients de votre angle mort

Saviez-vous que nos yeux ont, littéralement, une tache aveugle? Celle-ci résulte d’une petite partie de la rétine qui ne transmet pas l’information visuelle. Des expériences simples permettent de trouver votre propre angle mort. Lorsque vous le trouvez, vous pouvez ensuite fixer un objet et ne pas le voir. Le plus souvent, votre angle mort ne vous gêne pas parce que votre cerveau compense automatiquement la partie manquante de l’image d’après ce qui l’entoure.

Nous avons tous aussi des angles morts dans notre raisonnement. Cette limite, si l’on prend par exemple un dirigeant d’exploitation agricole, peut nuire sérieusement à la capacité  de résoudre des problèmes ou de saisir des occasions. C’est pourquoi nous parlons souvent de l’importance de demander conseil à des  pairs ou même de prendre des vacances. Ce sont là des moyens de porter un regard neuf sur votre situation.

Des solutions simples

L’importance d’un point de vue nouveau m’a frappé un jour où je participais à un triathlon. J’ai toujours eu du mal à suivre une ligne droite lorsque je nage en eau libre. J’ai beau faire tout mon possible pour adopter une bonne technique de nage, je tends presque toujours légèrement vers la droite. Ce jour-là, après environ deux cents mètres de nage, j’avais déjà perdu le cap.

Deux de mes filles m’observaient tandis que je progressais péniblement dans les eaux du canal Welland. Mon aînée, mordue de photographie, a pris des tonnes de photos, que nous avons regardées après la course. En les examinant, j’ai tout de suite compris pourquoi j’étais incapable de nager en ligne droite. Le lendemain, dans la piscine, il m’a fallu environ une minute d’exercice pour apporter les changements nécessaires à mon style de nage.

Eurêka! Cela faisait des mois que je m’efforçais de corriger ce problème en me fiant à mon propre point de vue, sans grand succès. Le fait de voir ma technique de nage à travers la lentille d’un appareil photo a modifié mon minuscule cadre de référence. Une solution limpide est apparue simplement parce que le point de vue avait changé.

Une analyse détaillée peut être tout à fait inexacte

Pendant la Seconde Guerre mondiale, des avions alliés revenaient souvent du front lourdement endommagés par le feu ennemi. Le statisticien Abraham Wald a examiné des centaines de ces avions. Il a tout d’abord conclu que le fuselage et les circuits de carburant étaient beaucoup plus susceptibles d’être endommagés par les tirs ennemis que le moteur, le cockpit ou la queue.

À la lumière de cette conclusion initiale, les dirigeants militaires ont voulu renforcer ces parties lourdement endommagées en renforçant le blindage. Les données dont disposait M. Wald montraient toutefois que cette stratégie était déjà employée et qu’elle  ne permettait pas aux avions et aux pilotes de revenir sains et saufs, alors le statisticien a décidé d’examiner ce problème sous un autre angle.

Au lieu de se concentrer sur les parties des avions qui étaient endommagées, il a décidé d’examiner celles qui étaient intactes. Il lui est tout de suite venu à l’esprit que si tous les avions qui revenaient avaient le moteur, le cockpit et la queue intacts, on pouvait alors logiquement déduire que les avions qui ne revenaient pas avaient sûrement été touchés au moteur, au cockpit ou à la queue.

Sa conclusion : il fallait protéger les parties qui étaient non endommagées sur les avions qui revenaient, et même si cette stratégie était insolite, elle a sauvé d’innombrables vies. Cette solution a découlé d’un changement de point de vue.

Que pouvez-vous faire?

Si vous dirigez votre exploitation agricole depuis longtemps, vous savez à quel point la routine finit par compromettre votre objectivité, ce qui peut vous empêcher de voir les choses avec un regard neuf. Voici quatre moyens d’affiner votre point de vue et, en définitive, de mieux maîtriser les techniques de résolution de problèmes.

1. Prenez l’habitude de solliciter les opinions des autres, dans la mesure du possible. Réunissez différents points de vue de votre situation pour être en mesure de la voir sous tous les angles possibles. Demandez l’opinion de vos employés. Comment vos concurrents percevraient-ils ce problème? Et un pasteur, un professeur, un politicien, ou pourquoi pas votre mère? Les groupes consultatifs formés de pairs représentent peut-être le meilleur moyen d’acquérir ce genre de point de vue nouveau.

2. Ensuite, changez votre routine quand cela est possible. Si vous faites toujours les choses dans le même ordre ou de la même manière, changez vos habitudes. Si vous assistez à des réunions et vous assoyez toujours à la même place, à côté des mêmes personnes, la prochaine fois, prenez une place différente.

3. Allez marcher lorsque vous avez besoin de réfléchir à des solutions. De nombreux personnages illustres ont eu leurs meilleures idées pendant qu’ils marchaient.

4. Réaménagez votre bureau de temps à autre afin de ne pas toujours avoir la même vue. Changez les œuvres d’art et les photos sur les murs. L’objectif est de produire un choc cognitif de sorte que lorsque vous pénétrerez dans votre environnement familier, vous ne verrez pas automatiquement les choses comme vous les voyez depuis toujours.

Votre perception des possibilités et des défis pour votre exploitation agricole est peut-être gravement restreinte par votre cadre de référence très limité. Après tout, il n’y a probablement qu’un seul lever et un seul coucher de soleil dans votre journée. En comprenant l’importance d’un changement de point de vue et en prenant des mesures pour améliorer votre perception, vous adopterez une attitude de leader exceptionnel, ce qui améliora votre aptitude à résoudre des problèmes.