Le taux directeur de la Banque du Canada maintient le cap

  • 30 oct. 2019

Même si les marchés financiers n’ont pas été surpris aujourd’hui par la décision de la Banque du Canada de maintenir son taux de financement à un jour à 1,75 %, voici quelques facteurs à considérer :

  1. Les tensions commerciales demeurent un sujet de préoccupation majeur pour la santé de l’économie mondiale.
  2. Les prévisions de croissance économique au Canada en 2020 ont été révisées légèrement à la baisse étant donné la faiblesse des perspectives pour l’investissement des entreprises et la balance commerciale.
  3. Les directives pour les futures décisions en matière de taux d’intérêt ont peu évolué, mais il semble exister une probabilité légèrement plus forte de voir la Banque baisser son taux d’intérêt comme les autres Banques centrales à l’avenir.
  4. Une baisse des dépenses de consommation des ménages canadiens serait un facteur faisant évoluer la politique monétaire en ce sens.

Malgré la stabilité du taux directeur, les entreprises devraient surveiller de près les fluctuations des taux d’intérêt et des marchés financiers. Consultez notre blogue pour découvrir d’autres sujets économiques qui touchent l’industrie agricole.


Jean-Philippe Gervais
Vice-président et économiste agricole en chef

Jean‑Philippe Gervais est vice-président et économiste agricole en chef à Financement agricole Canada. Avant de se joindre à FAC en 2010, M. Gervais était professeur d’économie agricole à la North Carolina State University et à l’Université Laval. Il était aussi titulaire de la Chaire de recherche du Canada en agroindustrie et commerce international à l’Université Laval. M. Gervais est l’ancien président de la Société canadienne d’agroéconomie. Il a obtenu son doctorat en économie de l’Université d’Iowa State en 1999.

@jpgervais