Comment tenir vos résolutions du Nouvel An

Les résolutions du Nouvel An portent souvent sur la santé et la condition physique. Quels conseils donneriez-vous aux agriculteurs qui prennent ce genre de résolution?

Modérez vos attentes

Colleen Dyck, fondatrice de GORP Clean Energy Bar (en anglais seulement) et copropriétaire d’Artel Farms (en anglais seulement), Niverville (Manitoba)

Le grand changement de mentalité qui m’aide à tenir mes résolutions consiste à me fixer des objectifs incroyablement modestes. Cela peut sembler illogique, mais la majorité des producteurs que je connais ont l’habitude d’avoir des listes interminables de choses à faire, impossibles à terminer en une journée. Si un but semble hors d’atteinte dès le départ, les chances de persévérer sont très faibles.

Mon objectif chaque matin est d’aller marcher dix minutes. Après ces dix minutes, je m’autorise à arrêter. Mais en fait, au bout de cinq minutes, il devient facile de commencer à courir. Par la suite, dix minutes ne semblent pas si terribles, et je me rends souvent à 30 ou 60 minutes.

Il suffit que je me réveille en me disant que je n’ai qu’à mettre mes chaussures de marche, et le tour est joué! Mais, inévitablement, je finis par dépasser mon objectif. Par nature, les agriculteurs ont tendance à fournir un effort supplémentaire, n’est-ce pas?

L’acquisition d’une habitude est la partie difficile, mais chaque fois que vous franchissez la porte, cela devient de plus en plus facile.

Faites des choix santé

Adele Buettner, fondatrice et directrice d’AgriBiz Communications Corp. (en anglais seulement), Saskatoon (Saskatchewan)

Si l’agriculture moderne a beaucoup évolué ces dernières années, la façon de perdre du poids n’a pas changé&nbps;: il faut être plus actif et bien se nourrir. Facile, non? Mais si ça l’était vraiment, nous ne prendrions pas la même résolution année après année.

Les agriculteurs, comme tout le monde, ont des vies occupées. Entre les obligations familiales et les échéances opérationnelles, il reste souvent peu de temps pour s’occuper de soi-même, ce qui représente un défi.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de vous abonner à une salle d’entraînement : une simple paire de chaussures de marche et le désir d’améliorer votre santé suffisent. Intégrez la marche à votre routine du matin ou à celle du soir, voire aux deux. Progressivement, allongez votre circuit. Chaque pas supplémentaire compte.

Ensuite, commencez à faire des choix alimentaires sains. Réfléchissez d’abord aux produits que vous mettez dans votre panier d’épicerie, car c’est le point de départ des choix alimentaires judicieux. Si votre panier d’épicerie contient des aliments santé, vous serez moins tenté de faire de mauvais choix alimentaires à la maison. Mais quels aliments sains choisir? Pensez à ceux que les agriculteurs canadiens produisent. Si vous respectez cet engagement, vous augmentez vos chances de tenir vos résolutions.

Soyez réaliste.

Kim Waalderbos, productrice laitière et rédactrice agricole, Upper Hainesville (Nouveau-Brunswick)

Tenez compte de votre personnalité.

Prenez des résolutions qui tiennent compte de vos points forts et de vos faiblesses éventuelles. Si vous savez ce qui risque de vous faire dévier de votre objectif, vous pouvez envisager de faire appel à un ami à qui vous « rendrez des comptes », prévoir les tâches au moment où vous avez le plus d’énergie, utiliser des moyens de garder à l’esprit vos sources de motivation ou cocher les jours sur le calendrier.

Soyez précis.

J’ai constaté qu’il est utile de déterminer exactement ce que j’ai l’intention de faire, d’établir un échéancier et de fixer des lieux et une fréquence. Par exemple, au lieu de prendre la résolution générale de m’alimenter plus sainement, je pourrais décider de choisir une collation santé chaque matin, ou de m’abstenir de prendre une friandise à la pause‑café de l’après‑midi.

Soyez systématique.

« Programmez » votre résolution. Associez‑la à quelque chose que vous faites déjà. Par exemple, chaque matin, je fais deux exercices de force dans l’étable pendant que mes veaux boivent leur lait. Évidemment, j’ai l’air un peu ridicule, mais je n’oublie jamais de faire ces exercices parce que je les ai associés à cette tâche quotidienne. Allez‑y à petits pas s’il le faut. En fin de compte, vous investissez dans votre santé physique et dans votre santé mentale, et c’est toujours un investissement gagnant. 

D'après un article de l'AgriSuccès (janvier 2018).