Que nous réserve l'année commerciale 2016-2017 en ce qui concerne les céréales et les oléagineux?

Voici les trois éléments que j'ai retenus du plus récent rapport du département de l'Agriculture des États‑Unis (USDA) portant sur les estimations de l'offre et de la demande mondiales en agriculture (WASDE)

  • Des stocks croissants de maïs pourraient entraîner une baisse des prix, et ce, malgré une hausse des exportations et de l'utilisation du maïs pour nourrir les animaux.  
  • Le rythme des exportations de soja et de la trituration devrait s'accroître l'an prochain, ce qui stabiliserait les prix à un niveau rentable.
  • Une chute prévue de la production de blé pourrait ne pas être suffisante pour empêcher les prix de descendre sous les niveaux de 2015‑2016.

Le rapport du 31 mars du USDA sur les intentions d'ensemencement (document en anglais seulement) a lancé la « saison des pronostics » avec une prévision des stocks potentiels pour 2016‑2017. Mais ce n'est qu'un côté de la médaille. Le plus récent rapport WASDE sur les estimations de l'offre et de la demande mondiales en agriculture prévoit autant l'offre que la demande pour l'année commerciale 2016‑2017.

Le rapport WASDE prévoit des prix pour le maïs et le soja à des niveaux plus faibles que ceux constatés à l'heure actuelle sur les marchés à terme pour le maïs de décembre et le soja de novembre. Des inquiétudes grandissantes au sujet des conditions météorologiques et des déficits de production en Amérique du Sud changent la donne en ce qui concerne les projections d'accroissement de l'offre sur le marché américain.

Le ratio stocks-utilisation : un outil facile et puissant 

Le ratio stocks-utilisation indique l'équilibre entre l'offre et la demande : un ratio plus élevé reflète des stocks disponibles supérieurs à la demande. Par conséquent, nous nous attendrions à des pressions à la baisse sur les prix. Un ratio plus faible indique, pour sa part, des stocks plus restreints relativement à l'utilisation totale; dans un tel cas, nous nous attendrions à des prix plus élevés.   

Si l'on suppose que les rendements sont moyens et que les intentions d'ensemencement américaines se concrétisent, le ratio stocks‑utilisation pour le maïs passerait de 13,3 % à 15,2 % d'ici la fin de l'année commerciale 2016‑2017. Il s'agit du principal facteur baissier des projections de prix pour l'année commerciale 2016‑2017.

Au bout du compte, vous utiliserez ces renseignements pour créer un plan de commercialisation judicieux. Nous continuerons, tout au long de l'année, de surveiller le ratio stocks‑utilisation pour les principaux produits de base. Consultez fréquemment nos blogues!