Comprendre les fluctuations du huard

La semaine dernière, le dollar canadien s’est établi à 0,78 $ US, un sommet en quatre semaines, sous l’effet d’une hausse de près de 20 % des prix du pétrole brut sur un mois. Pourtant, le huard ne progresse pas toujours au même rythme que les cours pétroliers. Le rapport entre le dollar canadien et le pétrole s'est affaibli pour atteindre un creux en 18 mois récemment (en anglais seulement).

Quels sont les facteurs qui expliquent cet écart entre le huard et le pétrole?

La valeur du taux de change $ CA/$ US est attribuable à deux facteurs principaux :

  1. Le prix du pétrole brut : Les cours pétroliers remontent depuis quelque temps, mais les réserves abondantes de pétrole et le ralentissement de la demande devraient limiter la croissance des prix pendant un certain temps;
  2. La différence relative entre l’économie du Canada et l’économie des États-Unis : La vigueur économique inégale entraînera une évolution différente des taux d’intérêt, qui, en définitive, ont un impact sur le cours des monnaies.

À l’heure actuelle, les perspectives économiques différentes entre le Canada et les États-Unis exercent l’influence la plus importante sur la valeur du dollar canadien.

 Perspectives du pétrole et du huard pour le reste de l’année 2016

Il importe de surveiller certains éléments clés qui risquent d’influer sur la valeur du huard au cours des prochains mois :

    1. Imposition possible d’une limite de production par l’OPEP :

Les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP – en anglais seulement) se préparent à tenir une réunion informelle au cours de la semaine du 26 septembre 2016 afin de discuter de moyens de stabiliser le marché du pétrole brut. En règle générale, l’OPEP réussit plus ou moins bien à contrôler la production. Des désaccords entre l’Arabie saoudite, l’Iran, l’Irak et la Russie peuvent survenir facilement et faire dérailler les plans de réduction de la production visant à faire grimper les prix.

    2. Hausse des taux d’intérêt par la Réserve fédérale des États-Unis :

Il existe un certain consensus (en anglais seulement) entre les membres du comité de la Réserve fédérale des États-Unis sur le fait qu’une hausse des taux d’intérêt serait opportune cette année. Toutefois, le marché prévoit actuellement une seule hausse d’ici la fin de 2017. Il n’est pas rare que les économistes aient des opinions partagées au sujet des hausses de taux éventuelles aux États-Unis, et ce, même dans notre propre équipe.

Le taux de change, facteur important à surveiller

À l’heure actuelle, nous prévoyons que le huard se situera en moyenne à 0,77 $ US pour le reste de l’année 2016, et que les prix du pétrole brut se maintiennent aux environs de 45 $ US. La faiblesse du dollar canadien a grandement contribué à protéger les exploitations canadiennes contre les baisses de revenu agricole par rapport aux exploitations aux États-Unis. Le huard devrait avoir une incidence positive sur la rentabilité des fermes céréalières et des exploitations d’élevage au cours des prochains mois.