Trois ratios pour évaluer le bilan de l’agriculture canadienne (et le vôtre)

En 2015, pour la première fois en plus de cinq ans, le passif total des exploitations agricoles canadiennes a augmenté à un rythme plus rapide que la valeur de l’actif : la dette agricole a augmenté de 8,9 % alors que la valeur de l’actif s’est appréciée de 6,2 %. C’est une tendance qui a été constante dans toutes les provinces. 

Le Bilan du secteur agricole de Statistique Canada indique un ralentissement dans un contexte financier par ailleurs très sain pour les exploitations agricoles canadiennes.

Voici trois ratios populaires pour évaluer la santé globale de l’agriculture canadienne. Ces mesures financières sont également utiles pour faire une analyse comparative des exploitations individuelles. 

1.  Liquidité

La liquidité indique la capacité de l’agriculture canadienne à respecter ses obligations financières. Un ratio qui est largement admis est le ratio du fonds de roulement : il compare l’actif à court terme, comme l’encaisse, les comptes clients et les stocks, au passif à court terme. En 2015, le ratio du fonds de roulement est passé de 263 % à 238 % – soit son niveau le plus bas depuis 2009. La moyenne quinquennale la plus récente est 264 %. Les exploitations agricoles canadiennes sont dans une moins bonne position pour respecter leurs engagements financiers à court terme. 

2. Solvabilité

Le ratio d’endettement indique si une exploitation a suffisamment d’actifs pour couvrir tous ses passifs. En 2015, la dette agricole totale a augmenté plus rapidement que l’actif total. Ainsi, le ratio d’endettement a augmenté et va dans une direction différente de celle des six dernières années. Malgré la faible hausse, le ratio d’endettement demeure à un niveau historiquement faible à 15,5 %, comparativement à la moyenne antérieure sur cinq ans de 15,9 % et la moyenne sur dix ans de 16,5 %. .

3. Rentabilité

RLe rendement de l’actif indique à quel point une exploitation est rentable par rapport à son actif total. Ce calcul est effectué en comparant le revenu net à l’actif total. En 2015, un revenu net record a donné lieu à une hausse du ratio de rentabilité qui est passé de 2,0 % (2014) à 2,3 %; cependant, ce pourcentage est largement inférieur au ratio de 3,9 % obtenu en 2013. La moyenne quinquennale s’élève à 2,7 %. Les exploitations canadiennes semblent obtenir un rendement légèrement inférieur en ce qui a trait à la valeur de leur actif.

L’agriculture canadienne est solide dans l’ensemble. Le passif augmente actuellement plus rapidement que la valeur de l’actif, ce qui contribue à affaiblir la santé globale des exploitations agricoles et constitue un rappel à la prudence dorénavant.

Comment se compare votre exploitation par rapport aux tendances et aux chiffres à l’échelle nationale?