Ce que les producteurs canadiens devraient savoir au sujet du dollar

Les conséquences de la dépréciation du dollar canadien sur votre exploitation sont-elles vraiment importantes?

En un mot, oui.

Le déclin de la valeur du dollar canadien aura de nombreuses répercussions sur les producteurs agricoles. Comme nous l’avons expliqué récemment, le recul de la monnaie canadienne rendra les produits agricoles et les aliments canadiens plus concurrentiels par rapport aux produits américains. En outre, une monnaie plus faible implique généralement de meilleures valeurs de base pour les producteurs canadiens.

Alors, qu’est-ce qui est en train de changer?

Comme le printemps ne tardera pas à arriver, vous êtes probablement à réviser vos décisions en matière de cultures. Au Canada, la production record de céréales et d’oléagineux a changé la dynamique du marché tant pour les producteurs de cultures que pour les éleveurs de bétail.

Il reste que l’importance du marché américain pour vous et tout le secteur agricole du Canada demeure inchangée. Cela est dû au fait que les prix de la plupart des produits agricoles sont établis en dollars américains.

Le dollar canadien est à son plus bas niveau par rapport à la devise américaine depuis 2009. En effet, il a perdu 10 % de sa valeur depuis le début de 2013. Cette forte baisse s’explique principalement par l’état de l’économie canadienne.

La faible création d’emploi et l’endettement élevé des ménages ralentiront la croissance de l’économie canadienne. L’inflation devrait demeurer faible jusqu’en 2016. Or, pendant que l’économie canadienne connaît des difficultés, l’économie américaine montre des signes d’amélioration.

En raison de ces différences, les taux d’intérêt devraient demeurer bas plus longtemps au Canada qu’aux États-Unis, ce qui exercera une pression baissière sur le huard à court terme. Cela dit, nous prévoyons que le dollar canadien se maintiendra près des 90 cents américains tout au long de 2014. Il convient toutefois de demeurer vigilant. En optimisant l’efficience maintenant, vous serez mieux préparés pour une éventuelle hausse du dollar.  

La chute du dollar canadien devrait entraîner une hausse des prix des intrants, mais son effet sur les prix des grains et des oléagineux est plus difficile à prédire. Les producteurs de l’Ouest canadien pourraient devoir attendre un bon moment avant de bénéficier des avantages immédiats d’une monnaie plus faible en raison des retards dans le système de manutention du grain.

Les fluctuations du dollar sont-elles importantes pour votre ferme? Absolument. Nous surveillerons de près le huard. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire vous aussi, ne manquez pas de nous visiter régulièrement.


 

 - Craig Klemmer, Analyste de portefeuille et économiste agricole