Perspectives du marché des fruits pour 2017 : forte demande et production accrue

En 2016, les producteurs canadiens et américains de fruits ont accru leur production, mais la demande n’a pas forcément suivi. Cette situation a occasionné une accumulation des stocks de certains produits et la chute des prix, et les perspectives s’en trouvent mitigées.

Pour démontrer ce point, j’examinerai plus particulièrement les marchés de la pomme, du raisin et de la canneberge.

Pommes – Une récolte importante en 2016 entraîne la chute des prix

La production de pommes au Canada a augmenté de 14 % tandis que celle des États-Unis s’est accrue de 4 % par rapport à 2015. En conséquence, les stocks de pommes demeurent importants : le sommaire des stocks mensuels de pommes d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) indique que les stocks de pommes sont 49 % plus élevés que l’an dernier.

Jusqu’à présent en 2017, les prix courants de la pomme fraîche sont en baisse de 12 % aux États-Unis, ce qui demeure près de la moyenne quinquennale précédente. La même tendance touche le marché canadien puisque les prix des pommes au détail y sont en baisse de 13 % au premier trimestre de 2017 comparativement à la même période en 2016, et demeurent au-dessus de la moyenne quinquennale précédente.

Le Fruit and Tree Nuts Outlook (en anglais seulement) du département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) indique que les prix des pommes en 2017 devraient demeurer inférieurs à ceux de 2016, compte tenu des stocks. On s’attend à ce que cette pression sur les prix persiste jusqu’à ce que les stocks diminuent. Il faut également surveiller attentivement la nouvelle récolte de pommes.

Canneberges – Production importante contribuant aux recettes des producteurs

Depuis plusieurs années, l’industrie de la canneberge est confrontée à des prix faibles en raison de la croissance de la production de canneberges en Amérique du Nord. Au Canada, cette augmentation résulte principalement d’une forte amélioration du rendement. La hausse de la production a permis de compenser la faiblesse des prix, en augmentant les recettes des exploitations agricoles. Les données définitives ne sont pas encore disponibles pour 2016, mais selon les estimations, les recettes provenant de la canneberge avoisineront les 120 millions de dollars canadiens, un record absolu.

Bien que plusieurs segments de la demande augmentent dans le secteur de la canneberge (par exemple, les marchés du bio et de la Chine), les prix demeurent faibles comme l’ont prouvé les dernières enchères d’OceanSpray (en anglais seulement). La rentabilité dépend fortement de la capacité des producteurs de continuer à accroître la productivité.

Raisins – Les prix des raisins de cuve dépassent les prix des raisins

Dans l’ensemble, l’industrie canadienne du raisin a connu une bonne année en 2016; la production a augmenté de 22 % par rapport à 2015, une hausse propulsée par l’augmentation constante de la production des raisins destinés à la viniculture. Les prix courants sont variés étant donné qu’ils dépendent de la variété, de la qualité et de l’utilisation finale. Les prix des raisins au Canada ont augmenté de près de 3 % (moyenne de la Colombie-Britannique et de l’Ontario) en 2015, car les prix élevés des raisins de cuve ont été contrebalancés par les prix bas des raisins frais. En ce moment, les prix demeurent élevés, et la demande pour les raisins de cuve devrait continuer d’augmenter en 2017.

Les perspectives de marché dépendent toujours de l’offre et de la demande. Pour 2017, les perspectives du secteur des fruits sont caractérisées par la grande disponibilité des stocks ainsi que par une demande croissante.

Le faible dollar canadien contribue également à soutenir les prix des fruits canadiens. La nervosité du marché ainsi que les prix plus bas du pétrole ont récemment fait chuter la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain. Il sera important de surveiller si ces pressions temporaires persistent tout au long de l’année. Nous continuons d’estimer que le taux de change s’établira en moyenne à 0,75 USD par CAD en 2017.