Les prix des produits de base sont appuyés par le déclin du huard

Les prix des produits de base sont appuyés par le déclin du huard

Le dollar canadien a perdu de sa valeur récemment par rapport au dollar américain. Le déclin du huard a atteint un creux inconnu depuis 2004. En fait, sa valeur a diminué de 20 % au cours des deux dernières années, ce qui comprend la chute de 7 % enregistrée depuis le mois de mai 2015.

 Quelles sont les causes de ces fluctuations du huard?

Afin de répondre à cette question, nous avons préparé une vidéo expliquant les facteurs qui influent sur le dollar canadien.

Dans la vidéo, nous mentionnons que deux des principaux moteurs du taux de change Canada-États-Unis sont le pétrole brut et les taux d’intérêt. Plusieurs autres facteurs ont également contribué à l’affaiblissement du dollar canadien par rapport au dollar américain au cours de la dernière année, y compris :

  • Le fléchissement des prix du pétrole brut depuis juillet 2014.
  • Les baisses du taux d’intérêt de la Banque du Canada en janvier et juillet 2015.
  • La crise de la dette européenne ainsi que la volatilité et l’incertitude créées par la Grèce, qui poussent les investisseurs à se tourner vers les valeurs refuges du dollar américain, ce qui a des répercussions sur toutes les devises internationales.
  • La dévaluation récente du yuan par la Chine, qui a dévalué les devises liées aux produits de base, y compris le dollar canadien.

Nous expliquons dans la vidéo qu’étant donné que la plupart des produits agricoles échangés mondialement sont libellés en dollars américains, une importante stratégie d’affaires consiste à surveiller la valeur du dollar canadien. À mesure que vous développez et peaufinez votre stratégie de marketing durant l’année, tenez le dollar canadien à l’œil parce qu’il pourrait avoir des répercussions sur l’atteinte de vos prix cibles.

Par exemple, la Réserve fédérale américaine devrait hausser ses taux d’intérêt avant la fin de l’année et il se pourrait même que l’augmentation soit annoncée dès le mois de septembre. Une hausse des taux d’intérêt au sud de la frontière aurait pour effet de diminuer davantage la valeur du dollar canadien, ce qui appuierait les prix des cultures et du bétail au Canada. Ce scénario serait positif, parce qu’il se traduirait par une forte demande de produits agricoles et agroalimentaires canadiens.

Dans notre blogue sur la crise de la dette européenne, nous avons indiqué que la crise de la dette de la Grèce aura des répercussions sur l’agriculture canadienne en raison des monnaies. Nous y avons également mentionné que nous croyons que le dollar canadien demeurera sous la barre de 0,80 $ étant donné les prix actuels du pétrole, la dernière baisse du taux d’escompte de la Banque du Canada et la possibilité d’une hausse du taux d’intérêt aux États-Unis.

L’équipe de l’Économie agricole surveille de près la valeur du dollar canadien avec nos principaux partenaires commerciaux afin d’évaluer la compétitivité de l’agriculture et des exportations agroalimentaires canadiennes. Lorsqu’il y aura des fluctuations durant l’année, nous vous tiendrons au courant grâce à des mises à jour.

Leigh Anderson, économiste agricole principal