Le commerce entre le Canada et le Japon : une très bonne raison expliquant la croissance possible d’un important marché d’exportation

Le Japon est un partenaire commercial important de l’industrie agricole canadienne.

  • Il occupe le deuxième rang des marchés d’exportation des produits du porc canadiens;
  • C’est le quatrième marché en importance pour les produits du bœuf canadiens;
  • Il représente le deuxième marché d’exportation des produits de serres canadiens;
  • Le Japon est un gros importateur de céréales et d’oléagineux.

Le Japon représente la troisième économie en importance au monde, après les États-Unis et la Chine, et compte près de 128 millions d’habitants. C’est pourquoi il représente un important marché pour tous les pays exportant des produits agricoles.  De fait, l’Australie a récemment conclu une entente de partenariat économique avec le Japon et est ainsi devenu le premier grand exportateur de produits agricoles à accéder à l’économie nipponne.

Cette entente signifie que le Japon est prêt à ouvrir ses frontières aux produits de base agricoles, ce qui est une très bonne nouvelle pour le Canada, étant donné que ce pays contribue de façon importante à la vitalité de notre commerce.

Parmi les plus importantes exportations du Canada vers le Japon, 34 % d’entre elles sont issues de l’industrie agricole, qui fournit 11 des 25 produits de base les plus exportés. Si le Canada et l’Australie sont à égalité en tant que troisièmes exportateurs de blé dans le monde, notre pays est nettement en tête en ce qui concerne les exportations de porc sur les marchés mondiaux.

Le Japon est déjà une économie prospère et pourrait être sur le point de connaître un véritable essor. Pour en savoir davantage sur la situation commerciale avec le Japon, jetez un coup d’œil à la Chronique économique de FAC Express.

Martha Roberts, Spécialiste en recherche économique