Une pénurie de main-d’œuvre est à nos portes

L’article qui suit est reproduit avec l’autorisation de Ray Bollman, conseiller principal en recherche au Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA) et ancien directeur du groupe de recherche sur les milieux ruraux de Statistique Canada. Dans le texte qui suit, M. Bollman nous parle de la pénurie de main-d’œuvre attendue au Canada.

Le marché du travail canadien est soumis à une pression démographique grandissante. Selon les prévisions, nous assisterons à une diminution du nombre de nouveaux venus potentiels sur le marché du travail canadien qui remplaceront les personnes qui prendront leur retraite, et cette situation pourrait durer jusqu’en 2025.

Le graphique qui suit illustre cette possible pénurie de main-d’œuvre en montrant deux scénarios différents concernant la croissance de la population. Tout porte à croire qu’il y aura moins de 100 nouveaux venus potentiels sur le marché du travail pour 100 personnes qui pourraient prendre leur retraite. 

Les tendances en matière de migration et la décision des retraités potentiels de continuer à travailler pourraient en fin de compte déterminer l’importance de la pénurie de main-d’œuvre dans une région donnée. Si ces facteurs font évoluer le marché du travail dans le bon sens, ce dernier pourrait revenir à une situation dans laquelle le nombre de nouveaux venus potentiels serait à peu près égal au nombre de personnes qui pourraient quitter le marché du travail.

Une pénurie de main-d’œuvre pourrait exercer une pression à la baisse sur la croissance économique dans plusieurs secteurs, y compris l’agriculture. Dans un prochain article, nous examinerons le lien entre la croissance économique de l’industrie et la main-d’œuvre agricole salariée.

Les producteurs disposent de nombreux moyens de relever le défi qui consiste à trouver la bonne main-d’œuvre pour les exploitations de toutes les régions du Canada. Pour en savoir davantage, visitez le site du Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA).

Ray D. Bollman, Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture