Les points de convergence des exportations de produits agricoles : comment le Canada se compare-t-il aux autres pays?

Tout au long du mois de novembre, nous examinerons les tendances mondiales des échanges commerciaux de produits agricoles et de produits alimentaires, ainsi que le rôle que joue le Canada dans ces échanges. Ces billets puiseront dans les renseignements tirés de nos récents rapports de classement selon les échanges commerciaux de produits agricoles et de produits alimentaires transformés. Nous examinerons les classements du Canada comme exportateur sur le marché mondial, les produits pour lesquels nous jouissons d’un avantage à l’exportation, ainsi que les possibilités que l’avenir réserve aux exportations de produits agricoles et de produits alimentaires transformés.

L’année 2016 a été excellente pour les exportateurs canadiens de produits agricoles et de produits alimentaires transformés. Ensemble, ces exportations se sont chiffrées à 43,8 milliards de dollars américains, ce qui représentait 4,1 % des exportations agricoles et alimentaires mondiales. Et comme la demande de produits agricoles bruts et de produits alimentaires ne cesse d’augmenter à l’échelle planétaire, il y a tout lieu d’envisager l’avenir des exportations canadiennes avec optimisme. S’il existe des « points de convergence », c’est-à-dire des catégories de produits offrant les meilleures perspectives de croissance sur le marché mondial, il semble que le Canada arrive premier dans six de ces catégories.

Les exportations agricoles du Canada occupent un rang élevé dans le classement mondial

En 2016, le Canada a exporté pour 24,6 milliards de dollars américains de produits agricoles et s’est ainsi classé au 5e rang du classement mondial selon la valeur des échanges commerciaux. Les trois principaux exportateurs (États-Unis, Chine et Pays-Bas) détiennent leur titre depuis 2013. En 2016, leurs exportations combinées représentaient 29,7 % des exportations agricoles mondiales.

En 2016, le Canada a aussi exporté pour 19,1 milliards de dollars américains de produits alimentaires transformés, et s’est ainsi classé au 11e rang des principaux exportateurs de produits alimentaires au monde. Les Pays-Bas, les États-Unis et l’Allemagne sont demeurés les trois principaux exportateurs; leurs exportations combinées représentaient 24,9 % des exportations totales de produits alimentaires.

Les points de convergence des exportations canadiennes

En 2016, les produits qui représentent les « points de convergence » des exportations canadiennes se classaient dans trois catégories. Ils comptaient parmi :

  • les 15 exportations les plus lucratives dans le monde;
  • les 15 exportations ayant affiché la croissance la plus rapide (et dont la valeur représentait au moins 0,5 % de la valeur des exportations mondiales en 2016);
  • les 15 exportations les plus lucratives du Canada.

Les produits qui entrent dans ces trois catégories sont ceux qui affichent la meilleure possibilité de croissance; autrement dit, ils représentent nos « points de convergence ». Le point de convergence des exportations agricoles canadiennes englobe les légumineuses, le soja et le poisson frais (Figure 1). Le blé, le poisson et le canola offrent aussi des possibilités intéressantes.

Figure 1 : L’avenir est prometteur pour trois exportations agricoles canadiennes

Source : Base de données UN Comtrade, septembre 2017

Le point de convergence des exportations canadiennes de produits alimentaires transformés comprend les préparations alimentaires, l’extrait de malt et le café (Figure 2). Le bœuf, le porc, le chocolat et l’huile de canola sont d’autres produits qui offrent certaines des possibilités les plus intéressantes. 

Figure 2 : L’avenir est prometteur pour les exportations de café, de malt et d’aliments préparés du Canada

Source : Base de données UN Comtrade, septembre 2017

Bon nombre de produits agricoles et alimentaires canadiens comptent parmi les exportations les plus lucratives au monde et les exportations qui croissent rapidement à l’échelle mondiale. Nous pouvons nous en réjouir. À mesure que le revenu des ménages augmente partout sur la planète, les tendances de consommation évoluent, et le Canada est bien placé pour en profiter, notamment parce qu’il produit et exporte des huiles végétales, de la viande rouge et des protéines végétales. Comme ces produits font l’objet d’une demande mondiale grandissante, le Canada a la possibilité de grimper dans le classement des pays exportateurs.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les échanges commerciaux de produits agricoles et de produits alimentaires canadiens, consultez les Rapports de classement selon les échanges.


Amy Carduner
Économiste agricole

Amy s’est jointe à l’équipe de l’Économie agricole de FAC en 2017 afin d’observer les tendances en agriculture et de cerner les occasions et les défis dans le secteur. Elle a grandi sur une ferme mixte familiale de la Saskatchewan, qu’elle continue de soutenir. Amy possède une maîtrise en économie appliquée et en gestion de l’Université Cornell ainsi qu’un baccalauréat en économie agricole de l’Université de la Saskatchewan.

@ACarduner