Trois moyens d'offrir une valeur ajoutée à l'industrie agricole

L'idée d'ajouter de la valeur est un sujet d'actualité, qu'il s'agisse d'entreprises ou de l'ensemble d'une industrie. 

Des présentations sur ce sujet ont d'ailleurs eu lieu dernièrement à l'occasion de la conférence annuelle sur les politiques agricoles canadiennes, organisée par la Société canadienne d’agroéconomie (SCAE). Et un article publié dans le magazine Choices (en anglais seulement) met en lumière de nouvelles occasions permettant d'ajouter de la valeur à l'agriculture (en anglais seulement). Certains commentateurs soulignent que, traditionnellement, l'idée d'ajouter de la valeur signifiait simplement transformer des matières premières, alors qu'aujourd’hui il y a tellement plus de possibilités d'offrir une valeur ajoutée.

Les industries agricoles canadiennes et américaines s'efforcent de cibler de nouvelles occasions d'offrir une valeur ajoutée afin d'aider :

  • les producteurs et les industries à établir des liens avec les consommateurs;
  • les prêteurs à évaluer les plans d'affaires;
  • les décideurs à définir des politiques pertinentes;
  • les chercheurs à stimuler l'innovation.

Moyens d'offrir une valeur ajoutée à l'industrie agricole

Il n'est peut-être pas plus facile d'offrir une valeur ajoutée de nos jours, dans notre environnement en pleine évolution qui se transforme au gré des préférences des consommateurs qui influencent la chaîne d'approvisionnement; cependant, il y a un plus grand nombre de façons de le faire.

  1. Transformer les caractéristiques d'un produit agricole en ce qui a trait à sa forme ainsi qu'au temps et à l'espace requis (ce qui comprend la définition traditionnelle).

Quelques réussites canadiennes récentes comprennent le canola, les légumineuses et le blé. En effet, le canola a été commercialisé comme choix santé; la fabrication de farines à base de légumineuses offre une teneur plus élevée en protéines et en fibres; la commercialisation du blé a contribué à en faire un ingrédient de base dans les mets traditionnels de partout au monde, ce qui a favorisé l'augmentation de la consommation de ce grain dans les marchés émergents.

  1. Introduire le concept de l'intégration verticale dans la chaîne d'approvisionnement, soit la coordination entre les agriculteurs, pour trouver des solutions de rechange afin d'établir une meilleure connexion avec les consommateurs.

À titre d'exemple : L'initiative proAction (en anglais seulement), menée par l'association des Producteurs laitiers du Canada est un excellent exemple de réponse concertée visant à surpasser les exigences réglementaires. Obtenir la confiance des consommateurs à l'égard de la qualité des produits laitiers et de la traçabilité de l'ensemble du troupeau canadien est un moyen qui pourrait permettre au secteur du lait de réussir en cette conjoncture changeante. Grâce au tout nouveau site Web du Réseau laitier canadien, n'importe qui peut maintenant avoir accès aux évaluations de chaque vache laitière au Canada.

  1. Modifier les activités ou les pratiques de production à l'étape de la croissance afin de produire des aliments hauts de gamme pour lesquels les consommateurs sont prêts à payer un prix supérieur.

La production de produits à identité préservée, en tant que pratique de différentiation ajoutant une valeur, et l'étiquetage et la séparation des produits biologiques n'en sont que deux exemples.

Est-ce le bon moment de penser à des activités ajoutant de la valeur?

Si vous n'avez pas encore commencé à y penser, c'est  e temps de trouver des activités qui ajoutent une valeur! La population canadienne est vieillissante, de plus en plus diversifiée sur le plan ethnique, et exige une plus grande variété d'aliments salubres, produits localement, tout en veillant au bien‑être des animaux et à la viabilité de l'environnement. Nous sommes de plus en plus sélectifs quant à la provenance des aliments que nous achetons et les raisons qui justifient nos choix. De plus, le portrait des consommateurs à l'échelle mondiale change à mesure que de nouveaux marchés émergent.

Un plan d'affaires solide cible des moyens uniques de répondre à la demande des consommateurs, de façon à accroître la compétitivité et à établir une bonne clientèle de base. C'est un excellent moyen pour les entreprises de rester au courant des tendances et de veiller à offrir des produits concurrentiels dans un marché en évolution.