FAC démontre pourquoi l’agriculture est l’un des secteurs clés du Canada

  • 29 août 2017

Le secteur du bétail remporte la palme à titre de secteur affichant la plus forte croissance de l’agriculture canadienne selon les recettes monétaires projetées au cours des 12 prochains mois, d’après l’équipe de l’Économie agricole de Financement agricole Canada (FAC).

« Il semble que tout ce qui a quatre pattes ou des plumes est très en demande au Canada, ce qui offre un potentiel de croissance important sur les marchés d’exportation de la planète », déclare Jean-Philippe Gervais, économiste agricole en chef à FAC lors de la publication d’une série d’aperçus économiques du secteur agricole. « La solide performance de tous les secteurs témoigne de la résilience de l’industrie agricole canadienne ainsi que de sa capacité à innover et à s’adapter à l’évolution des marchés de consommation. »

Les aperçus sectoriels de l’agriculture préparés par FAC tiennent compte de différents facteurs qui influenceront les recettes monétaires pour divers produits agricoles au cours de la prochaine année. Parmi ces facteurs, on retrouve les prix, la production, la demande et les débouchés à l’exportation.

Si le secteur du bétail se distingue comme offrant le plus fort potentiel de croissance de ses recettes monétaires, d’autres secteurs de l’industrie agricole canadienne se portent également bien. C’est l’une des raisons pour lesquelles le Conseil consultatif en matière de croissance économique a récemment indiqué que le secteur de l’agriculture et de l’alimentation du Canada figurait parmi les huit secteurs offrant des perspectives de croissance mondiale considérables.

« Le secteur agroalimentaire du Canada est fort prometteur en raison de la grande richesse naturelle de l’eau et des terres arables, des réalisations uniques en recherche et d’une base exceptionnelle d’entreprises et d’entrepreneurs », a déclaré le Conseil consultatif dans son rapport, Libérer le potentiel de croissance des secteurs clés, (PDF) publié en février.

Le rapport souligne que l’agriculture canadienne emploie déjà 2,1 millions de travailleurs et représente 6,7 % du produit intérieur brut (PIB) du pays.

M. Gervais affirme qu’en décomposant l’industrie en ses diverses composantes, les aperçus sectoriels de FAC nous montrent clairement quels secteurs de l’agriculture canadienne se portent bien et ceux qui offrent un potentiel de croissance supplémentaire.

Dans le secteur du bétail, les recettes monétaires issues de la production porcine devraient grimper de 12 % au cours des 12 prochains mois, celles issues du bétail de 8 % et celles de la volaille de 7 %. Le secteur laitier se classe au deuxième rang immédiatement après, avec une croissance projetée des recettes monétaires de 11 %.

Les grandes cultures dans l’Ouest et l’Est du Canada composent le troisième secteur général analysé dans les aperçus sectoriels de FAC. Les recettes monétaires du blé, du canola et des lentilles de l’Ouest canadien devraient diminuer de 1 % au cours des 12 prochains mois jusqu’en 2018. Toutefois, cette légère baisse survient après les recettes monétaires records enregistrées au cours des deux dernières années. Les recettes monétaires pour le maïs et le soja dans l’Est du Canada devraient enregistrer une hausse modeste de 1 % au cours de la même période de 12 mois.

Dans un autre aperçu sectoriel, on prévoit que les ventes canadiennes d’équipement agricole connaîtront une amélioration générale au cours des 12 prochains mois comparativement aux deux dernières années. Les ventes totales de tracteurs (tracteurs plus petits et à quatre roues motrices) devraient augmenter, ce qui les placera légèrement au-dessus de leur moyenne sur cinq ans d’ici le milieu de l’année 2018. Pour leur part, les ventes de moissonneuses-batteuses augmenteront en 2017 avant de perdre de la vigueur et de se stabiliser près de leur moyenne sur cinq ans en 2018.

En diffusant ses prévisions et ses connaissances économiques en agriculture, FAC offre une perspective et une expertise solides afin d’aider les gens qui œuvrent en agriculture à atteindre leurs objectifs. Pour de plus amples renseignements et des perspectives, de FAC à www.fac.ca/EconomieAgricole.

FAC est le plus important prêteur à l’industrie agricole canadienne et possède un portefeuille de prêts de première qualité de plus de 31 milliards de dollars. Nos employés ont à cœur l’avenir de l’agriculture au Canada et le rôle de cette industrie qui devra subvenir aux besoins alimentaires d’une population mondiale toujours croissante. Nous offrons des solutions de financement souples et concurrentielles ainsi que des logiciels de gestion, de l’information et des connaissances spécialement conçus pour l’industrie agricole et agroalimentaire. Nos profits sont réinvestis dans l’industrie et dans les collectivités où vivent et travaillent nos clients et nos employés. Visitez fac.ca ou suivez-nous sur FacebookLinkedIn, et sur Twitter @FACagriculture.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, communiquez avec :

Éva Larouche (bilingue)
Communication d’entreprise
Financement agricole Canada
1-888-780-6647
eva.larouche@fac.ca