Passer au contenu principal

Une équipe de l’Université de la Colombie-Britannique conçoit et construit un robot agricole autonome

  • 15 oct. 2020

Forte de la conviction que le Canada peut être le chef de file mondial de l’agriculture durable, une équipe de conception formée d’étudiants de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) développe actuellement un robot agricole entièrement autonome.

Le AgroBot de la UBC vise à exterminer les mauvaises herbes et à fertiliser les cultures avec précision ainsi qu’à enregistrer des données sur une exploitation agricole. L’équipe est passée de quatre étudiants à plus d’une quarantaine. Les étudiants possèdent une formation dans différentes disciplines du génie et bon nombre d’entre eux n’avaient aucune expérience préalable en agriculture.

Le projet AgroBot consiste en quatre équipes d’étudiants. L’équipe chargée du châssis conçoit le corps mécanique, la structure et le système d’entraînement. L’équipe chargée de l’extermination travaille à la conception mécanique et chimique afin de cibler les mauvaises herbes. L’équipe responsable de la navigation développe le logiciel autonome qui permettra au robot de se déplacer entre les rangs de cultures. Enfin, l’équipe de reconnaissance d’images utilise la technologie d’apprentissage machine pour permettre au robot de distinguer les cultures des mauvaises herbes.

« Pour produire suffisamment de nourriture pour alimenter la population mondiale de manière durable, il faut s’employer de toute urgence à innover dans le secteur de l’agriculture », explique Wendie Wu, membre de l’équipe AgroBot. Les étudiants en génie sont attirés par les technologies que l’on voit à l’œuvre dans d’autres industries et ils ont hâte de les appliquer à l’agriculture et d’aider les exploitations à être aussi durables que possible. »

L’équipe de la UBC est la seule équipe de conception universitaire canadienne ayant prévu de participer au AgGrowBot Challenge organisé par l’Université Purdue, en Indiana, en mai dernier. Malheureusement, la pandémie de COVID-19 a empêché l’équipe du projet AgroBot d’y prendre part. Le succès de l’équipe n’est toutefois pas passé inaperçu à la UBC où elle a obtenu le statut officiel d’équipe de conception technique et une aide financière de plusieurs organismes dont Financement agricole Canada (FAC).

« L’agriculture demeure l’une des industries les plus novatrices et agiles au Canada, déclare Fred Wall, vice-président, marketing à FAC. Pour nourrir une population mondiale grandissante, nous devons mettre l’accent sur la durabilité et la technologie. FAC félicite les étudiants qui participent au projet AgroBot de la UBC d’avoir saisi l’occasion d’appliquer leurs compétences à l’agriculture et de transformer concrètement le secteur alimentaire. »

L’intérêt suscité et le succès obtenu par le projet AgroBot ont incité la UBC à soutenir également un projet d’aquaponie. Appelé AgroPonics, le projet comporte l’utilisation des technologies d’automatisation, de reconnaissance d’images et d’apprentissage machine semblables pour la construction d’un système de potager intérieur autonome qui est fonctionnel sans terre.

Seline Choe, membre de l’équipe, est motivée par ce que la technologie agricole peut apporter à l’industrie agricole et alimentaire du Canada. « L’industrie des technologies agricoles connaît une croissance rapide. J’y vois la possibilité d’utiliser davantage la collecte de données et la reconnaissance d’images pour le bien de tous. Une foule d’entreprises sont à la phase de recherche et nous pouvons tous faire partie de ce vivier de talents qui fera évoluer ces technologies, ajoute-t-elle. Je peux voir l’hydroponie occuper une place de plus en plus grande, que ce soit pour un usage commercial ou résidentiel, et devenir une méthode plus efficace de production alimentaire en optimisant les conditions de croissance. Nous devons trouver de nouveaux moyens d’aider la population mondiale à répondre à ses besoins alimentaires. »

Les étudiants de la UBC continuent de travailler aux projets AgroBot et AgroPonics. Ils espèrent mettre en œuvre leurs produits dans des fermes locales et sur le campus universitaire dans un avenir proche.

À propos de FAC

FAC est le plus important prêteur à l’industrie agricole et agroalimentaire canadienne et possède un portefeuille de prêts de première qualité de plus de 38 milliards de dollars. Nos employés ont à cœur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire au Canada. Nous offrons des solutions de financement souples et concurrentielles ainsi que des logiciels de gestion, de l’information et des connaissances spécialement conçus pour l’industrie agricole et agroalimentaire. À titre de société d’État financièrement autonome, nous versons des dividendes à notre actionnaire, et nous réinvestissons nos profits dans les secteurs et les collectivités que nous servons. Visitez fac.ca.

-30-

Pour organiser une entrevue ou pour obtenir des photos, veuillez communiquer avec :

Éva Larouche (bilingue)
Communication d’entreprise
Financement agricole Canada
1-888-780-6647
eva.larouche@fac.ca